Espèces du Rhône

Index général

La Mélitée des linaires

(Mellicta dejone)

 

Femelle 11/05/08 Rhône (69)

Mâle 11/05/08 Rhône (69)

Mâle 11/05/08 Rhône (69)

Mâle 11/05/08 Rhône (69)

Femelle 15/09/10 Rhône (69)

07/08/08 Alpes-de-Haute-Provence (04)

Ssp.berisalii 24/06/07 Valais, Suisse

Chenille sur Cymbalaria muralis 03/03/11 Rhône (69)

Chenille 03/03/11 Rhône (69)

Chenille 27/04/12 Rhône (69)

Chenille parasitée 27/04/12 Rhône (69)

Mâle 20/04/11 Rhône (69)

Mâle 17/05/14 Rhône (69)

Femelle 20/04/11 Rhône (69)

Femelle 17/05/14 Rhône (69)

Chenille sur Cymbalaria muralis 05/05/13 Rhône (69)

Femelle 17/09/14 Rhône (69)

Femelle 17/09/14 (dessous de l'insecte ci-dessus)

Femelle sur Cymbalaria muralis 29/04/15 Rhône (69)

Femelle 29/04/15 Rhône (69)

Mâle 29/04/15 Rhône (69)

Chenille sur Cymbalaria muralis 06/04/16 Rhône (69)

Chrysalide sur un mur, proche de la plante hôte Cymbalaria muralis 06/04/16 Rhône (69)

La Mélitée des linaires est un papillon du sud-ouest de l'Europe, essentiellement au Portugal, en Espagne, au sud de la France et localement au sud de la Suisse et au nord de l'Italie. Dans le département du Rhône elle doit atteindre quasiment sa limite septentrionale de distribution. Elle fait partie du genre Mellicta avec plusieurs espèces très ressemblantes. Alors qu'il faut étudier un ensemble de caractéristiques pour identifier correctement la Mélitée des linaires, il y en a deux qui sont très importantes. Sur le dessus des ailes antérieures la tache orange à la base de la cellule est fortement marquée et à peine frottée de noir dans un angle, et elle est précédée de deux taches oranges plutôt rondes, l'une sur l'autre. Sur le dessous des postérieures l'épaisse ligne discale jaune pâle est de la même couleur des deux côtés de la fine ligne noire qui la tranche en deux et cette couleur jaune se retrouve aux palpes qui ont d'ailleurs l'extrémité orange. La femelle de dejone ressemble plus à Melitaea phoebe alors que le mâle ressemble plutôt à Mellicta athalia ou parthenoides. La sous-espèce suisse berisalii est plutôt différente......sur le dessous des postéreures la ligne marginale est gonflée en lunules noires bien développées et de manière générale le dessus est relativement plus mélanique.

Espèces du Rhône

Index général